La vérité sur les chiffres de Parcoursup

Pour l’année 2018, 890 000 candidats ont fait leurs vœux sur Parcoursup, soit 40 000 candidats de plus que pour l’année 2017.

Parallèlement, l’Education Nationale n’a ouvert que 19 000 places de plus cette année.

Les problèmes de 2017 restent entiers, car il faut savoir que l’Education Nationale ne dispose pas de 890 000 places, mais la fourchette s’établit entre 500 000 et 550 000 inscriptions possibles dans les facultés et lycées publics.

Il est établi que plus de 300 000 bacheliers n’auront pas de poursuites d’études proposées par l’Etat en 2018 !

En effet, Parcoursup, qui remplace APB, utilise le même moteur que son prédécesseur, les algorithmes étant restés quasi identiques. Seules ont disparu les très contestées affectations par tirage au sort.

Mais en aucun cas Parcoursup ne règlera le problème de manque de places dans le Public !

Alors que faire si vous n’avez pas l’affectation désirée ?

Pas de panique, beaucoup de centres de formation ne recrutent pas par l’intermédiaire de Parcoursup, c’est notamment le cas pour ITIS.

Notre école propose les mêmes formations que l’Education Nationale, en BTS notamment, et la plupart de nos professeurs sont enseignants dans le Public.

Toutes les formations à ITIS sont reconnues par l’Etat et peuvent se faire soit en initiale ou en alternance, dans les domaines du commerce, de la gestion et de l’informatique.

Il faut savoir également que de très nombreuses écoles ne sont pas présentes sur Parcours Sup :

  • Les écoles privées Hors Contrat (statut d’ITIS)
  • Les écoles de Commerce
  • Les écoles Politiques
  • Certaines écoles d’informatique et autres secteurs technologiques
  • Etc…

Chaque année, plus d’un tiers des étudiants en poursuite d’études post Bac sont inscrits dans des centres de formation privés, cela n’empêche en rien des études réussies.

Alors n’hésitez plus, inscrivez-vous à ITIS !